Cher client, 

 

Consultez-ici les congés de nos agences. Conseil: Commandez vos matériaux à temps, quand votre agence est fermée il n'y a pas d'enlèvements possibles. Les livraisons seront reportées après les congés.  

S'enregistrer/s'identifier? Pour des raisons de protection de la vie privée nous ne pouvons par récupérer votre ancien login et mot de passe. Vous ne savez que vous identifier après enrégistrement! Merci.

Nouvelle toiture en zinc pour les musées du Cinquantenaire

APOK, partenaire essentiel dans le cadre de la rénovation de la toiture de plus de 30 000 m2 du parc du Cinquantenaire

La toiture d’Autoworld rénovée dans le respect des matériaux d’origine

 

 

Au premier semestre 2021, la Régie des Bâtiments a entamé la troisième phase de rénovation de la toiture des musées du parc du Cinquantenaire à Bruxelles. Au cours de cette phase, qui devrait s’achever en mars 2022, c’est au tour des toits d’Autoworld, couvrant une surface de quelque 9000 m2, d’être rénovés. APOK, numéro un du marché des matériaux de toiture et de façade en Belgique, apporte une contribution essentielle à ce prestigieux projet.

 

Expertise en matière de matériaux de toiture

 

Pino Paravizzini, Regional Manager West chez APOK, explique : « L’entreprise Six nous a conseillés dès le début du projet. Nous travaillons en étroite collaboration avec elle depuis des décennies, ce qui nous a permis d’établir un solide lien de confiance. Sur le plan professionnel, je suis en contact avec Six depuis 1991. De nombreux collaborateurs de l’époque y travaillent toujours. Quant à la collaboration avec la nouvelle génération de chefs de projet, elle est au moins tout aussi fluide et agréable. Par ailleurs, notre expertise dans la fourniture de matériaux de toiture et dans la production de matériaux non ferreux conçus sur mesure, dont principalement des matériaux en feuilles de zinc, cuivre et aluminium, correspondait parfaitement aux besoins de cette rénovation de grande envergure. »

 

Une surface équivalente à six terrains de football

Les travaux actuels s’inscrivent dans le cadre de la rénovation et de la restauration de la toiture de tous les musées du parc du Cinquantenaire. La surface totale de la toiture s’élève à près de 31 000 m2, l’équivalent de six terrains de football. L’une des particularités est la combinaison de différents types de structures et de revêtements de toiture, sans oublier les impressionnantes surfaces vitrées. Défi supplémentaire : les toitures doivent être restaurées dans le respect des techniques et des matériaux d’origine, car les bâtiments qui hébergent les musées se trouvant dans le parc du Cinquantenaire sont classés comme monuments historiques.

 

Respect des techniques et des matériaux d’origine

 

La technique utilisée pour l’étanchéité des toits en pente, à savoir le système à tasseaux typiquement belge, est donc identique à celle de l’ancienne toiture, à la seule différence – mais non des moindres – que la toiture sera désormais isolée, le zinc étant en effet placé sans ventilation. Cette technique permet ainsi une isolation maximale, tout en garantissant une structure de toit d’une épaisseur minimale. Pour de telles structures, nous utilisons le ZINC-PLUS de VMZINC, dont la face intérieure est pourvue d’un revêtement de protection. Le zinc à l’aspect naturel est également fourni par VMZINC.



 

Travail sur mesure

Patrick Sercu, Technical Manager chez APOK, est chargé de mener ce projet à bien. Avant le début de chaque nouvelle phase, il se rend sur le chantier et établit le planning avec précision. Cette étape est nécessaire, car la partie technique diffère sensiblement d’une phase à l’autre. Il existe en effet une dizaine de types différents de pièces sur mesure ou de techniques à tasseaux qui sont typiquement utilisées pour les toitures. Ce point est donc soigneusement examiné et discuté. En concertation et après approbation, les informations sont transmises en interne, ce qui met en marche toute une chaîne : l’administration des commandes depuis la succursale de Kampenhout, la production, ainsi que l’aspect logistique avec les livraisons au cœur de Bruxelles.

 

L’importance de la collaboration

« Des projets de ce genre, ça ne s’oublie pas », explique Patrick Sercu. « La surface à elle seule – plus de 30 000 m2 de toiture, soit 165 tonnes de zinc – n’est pas commune. Mais ce n’est pas tout : ce projet se distingue également par le caractère technique spécifique du travail sur mesure à fournir. Enfin, je tiens à souligner l’excellente collaboration avec l’entreprise Six dont le savoir-faire n’est plus à démontrer. Nous sommes ravis de travailler avec ses collaborateurs ».

Une fois les travaux sur la toiture d’Autoworld terminés, une quatrième phase suivra et se concentrera cette fois sur les toits du musée de l’Armée et les terrasses des Arcades du Cinquantenaire. La fin de cette dernière phase est prévue pour 2023.

 

INFOS PROJET


Propriétaire : État belge
Donneur d’ordre : Régie des Bâtiments
Entrepreneur : SIX bvba
Matériaux de toiture : APOK
Surface totale de la toiture : environ 31 000 m2 dont :
- 18 485 m2 pour le Musée Art & Histoire
- 3490 m2 pour le musée de l’Armée
- 9095 m2 pour Autoworld

 

We use cookies to provide you with the best services. By using this website, you agree to this.