Vous utilisez un browser obsolète. Upgrade your browser today to better experience this site.

Siège principal Apok Kampenhout: 016 61 72 62 | Formulaire de contact | Nos filiales

40 ans sur les toits, par tous les temps

‘t Dakdekkertje fête cette année son 40e anniversaire. Quand le vent souffle fort, certaines choses s’envolent. C’est le cas aussi à Haasrode, où 't Dakdekkertje a eu l'honneur d’installer les nouvelles tuiles sur deux toitures en pente imposantes d'une entreprise, pour une surface de 1.700 m².

tuiles koramic

 

Niels Crabbé : La toiture existante n'était pas délabrée, mais ses ardoises s'envolaient à la moindre tempête et nous étions alors appelés à chaque fois pour la réparer.

L'entreprise cherchait une solution définitive et c'est alors qu’elle s’est tournée vers nous. 

Niels Crabbé : La solution a pris la forme d’une tuile plate en terre cuite de plus grandes dimensions, résistante aux tempêtes, que nous devions fixer mécaniquement. Après concertation, le choix s'est porté sur la nouvelle tuile « Migeon Actua » de Koramic Terca, dans une nouvelle couleur grise laquée. Une tuile robuste capable à coup sûr d’encaisser les coups que subiront ces toits relativement hauts. Soixante fenêtres de toit Velux devaient être installées et, afin de garantir la sécurité lors des travaux de toiture, nous avons également placé à intervalles réguliers des points de fixation en alu pour la ligne de vie. Après avoir retiré les anciennes ardoises et lattes, nous avons installé une nouvelle sous-toiture de type « Delta Max + » munie de bords autocollants, des liteaux et des voliges pour installer enfin les nouvelles tuiles. Notre personnel a tout fait en 38 jours, ce qui représente un travail colossal, mais le but était de réduire au minimum les désagréments dans les bureaux.


Il s’agit d’une tuile robuste de grandes dimensions qui peut encaisser les coups

 

Margot Ceyssens d’APOK y était-elle pour quelque chose ?

Niels Crabbé : Nous avions besoin pour cette toiture d’une tuile assez grande capable de résister aux tempêtes. C’est là que nous nous sommes intéressés à la Migeon Actua 10 LT de Koramic. Ces tuiles donnent particulièrement bien sur les immeubles de bureaux un peu atypiques avec leurs grands toits en pente. On les dirait faites pour ce genre d'immeubles. Margot vient régulièrement dans nos bureaux et c’est ainsi que nous avons abordé la question de ce chantier. Après concertation, il a été demandé à Koramic d'élaborer une étude et des modalités de mise en œuvre techniques pour ces toits : nombre de tuiles, nombre de points de fixation, mode de fixation, etc. Margot a pu faire en sorte que l'usine en France livre 18 700 tuiles et accessoires directement sur le chantier. Cette facilité a naturellement joué un rôle dans notre choix. 

tuiles koramic

 

Quel est l’intérêt d’APOK pour vous ?

Niels Crabbé : Nous sommes clients d'Apok depuis pas mal d’années, depuis tellement longtemps d'ailleurs que nous devions aller à Kampenhout, qui était alors la succursale la plus proche. La succursale de Tirlemont a ensuite ouvert ses portes, ce qui a été une bénédiction pour nous, car notre zone de travail se situe surtout du côté de Louvain. Cela nous facilite grandement la vie. Besoin de quelque chose ? Un coup de fil et c’est réglé. Ou parfois, nous y faisons un saut, nous emportons la marchandise et allons la déposer sur le chantier. Notre commande peut aussi nous être livrée dans notre entrepôt.

 

Mon travail, ma satisfaction

Après son grand-père Paul (fondateur de Dakwerken Crabbé) et son père Tony (fondateur de ’t Dakdekkertje), Niels Crabbé fait partie de la troisième génération de couvreurs. Il s'agit là d'une histoire de famille, car même sa mère Carla, en charge de l’administration, travaille dans l’entreprise.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce métier, Niels ? « L’ambiance sur le chantier. Les rires et la bonne humeur partagés avec les collègues. Vous êtes dehors. Parfois, il fait froid, chaud, il pleut et il faut se lever tôt, oui... un jour n’est pas l'autre, mais c’est toujours un travail d'équipe. » Le papa Tony, qui est retraité, observe non sans une certaine fierté.