Vous utilisez un browser obsolète. Upgrade your browser today to better experience this site.

Siège principal Apok Kampenhout: 016 61 72 62 | Formulaire de contact | Nos filiales

Atlas Copco choisit le Resitrix SK W

Atlas Copco choisit le Resitrix SK W pour une rénovation de 14.000 m2

Le bâtiment d’Atlas Copco à Aartselaar nécessitait une rénovation importante. Avec des exigences de rénovation très claires, l’entreprise a directement compris que le Resitrix était la réponse qu’elle recherchait.

Le couvreur Roofcover travaille depuis plus de 10 ans avec cet EPDM. Il a confirmé à son client que choisir le Resitrix était la meilleure solution et, qu’en prime, la version Resitrix SK W permettait un travail encore plus complet. Et c’est ainsi qu’une aventure de 14.000 m2 a débuté.

resitrix atlas Copco

 

Pourquoi étiez-vous tous les deux certains que le Resitrix était l’EPDM à choisir ?

Bavo Kiebooms (Atlas Copco) : « Tout d’abord, il faut savoir que ce bâtiment est le lieu d’assemblage de nos compresseurs à air industriels, donc le cœur de notre entreprise.
La toiture en roofing était âgée de 30 ans, et des fissures étaient visibles. Cette rénovation devenait donc impérative pour éviter que de plus gros problèmes ne surviennent ».

Christophe Verelst (Roofcover) : « Et étant donné les attentes d’Atlas Copco, il n’y avait que le Resitrix SK W pour correspondre exactement à toutes les conditions recherchées. »

Bavo Kiebooms : « C’est très juste. Nous avions des exigences très précises pour la rénovation de cette toiture. Nous voulions : l’étanchéité la plus durable possible et qui soit ultra performante en rénovation. Mais nous devions surtout avoir une étanchéité installable sans flamme. Il fallait à tout prix éliminer les risques d’incendie car les dangers d’incendies ou d’explosions ne sont jamais à négliger sur des chaines d’assemblage comme la nôtre.
Nous sommes extrêmement à cheval sur la sécurité ! ».

Christophe Verelst : « Voilà pourquoi c’est l’EPDM à choisir ! En fin de compte ce sont toutes ces raisons qui font que nous travaillons avec du Resitrix depuis des années maintenant. C’est l’étanchéité la plus performante que je connaisse. Que ça soit pour sa longévité ou pour son placement ».

Et c’est là qu’APOK intervient ?

Christophe Verelst : Oui.... On peut dire qu’APOK est un partenaire de travail incontournable. En plus d’être le distributeur exclusif du Resitrix, l’équipe d’APOK nous donne des explications professionnelles sur les produits et sur les prix.

Les employés sont bien formés et savent de quoi ils parlent, ils nous donnent de véritables conseils. Ils font aussi preuve de flexibilité si nous rencontrons un problème. Ils font leur maximum pour nous. En 10 ans de relation, nous avons eu que de bonnes expériences avec eux ».

resitrix atlas Copco

14 000m2 à rénover, cela semble être une superficie gigantesque....

Christophe Verelst : « Exact ! Et nous avions peu de temps pour réaliser ce chantier. Nous avons travaillé quasi un mois à temps plein ! ».

Bavo Kiebooms : « Nous avons demandé à Roofcover de travailler dans les plus brefs délais, c’est exact. Il nous fallait un placement rapide pour mettre la suite de notre projet en œuvre ; avec l’installation de panneaux photovoltaïques avant la fin de l’année...Et ils ont respecté le timing pour un résultat impeccable, on peut vraiment apprécier leur professionnalisme ».

Christophe Verelst : « C’est là que le Resitrix SK W s’avère très intéressant pour nous. On peut fixer cette étanchéité avec une adhérence complète ou partielle. Nous avons opté pour un collage partiel, et nous avons gagné un temps considérable sur la phase d’encollage de la membrane de fond et sur la quantité de colle à employer ».

Justement, qu’avez-vous employé pour l’encollage au FG 35 ?

Christophe Verelst : « Nous avons alterné les techniques. Selon les endroits, nous avons employé le compresseur FG35 dont la longueur du tuyau représente un réel confort de travail qui nous permet de bien doser la quantité de colle. Et puis pour les détails, nous sommes passés à la brosse d’encollage classique. Tout dépendait des besoins et des aspects à traiter comme je vous le disais ».

Il y a - t - il une chose qui vous a marqué dans cette collaboration ?

Bavo Kiebooms : « Il y a un aspect de travail que nous avons fort apprécié. Roofcover nous a transmis l’attestation de ‘bonne exécution réalisée par le fournisseur de l’EPDM Resitrix. C’est un contrôle et une preuve de plus que l’EPDM a été placé selon les règles. Nous ne nous attendions pas à cela. C’était la première fois que nous avons employé le Resitrix et l’expérience avec Roofcover est positive en tous les cas ».

Christophe Verelst : « Je sais qu’il y a des couvreurs qui ne pensent pas à l’envoyer [ndlr : l’attestation] à leurs clients. Mais je crois que c’est une erreur. Nos clients n’ont pas forcément de connaissances techniques pour savoir si le travail a bien été fait ou non. Leur envoyer l’attestation de contrôle de chantier leur apporte un sentiment de sécurité. Ici, Atlas Copco sait que son investissement a été pris au sérieux ».

Grâce au travail excellent de Roofcover, Atlas Copco peut être sûre que les compresseurs à air industriels seront protégés pendant 50 ans par une superbe toiture de 14.000m2