Vous utilisez un browser obsolète. Upgrade your browser today to better experience this site.

Siège principal Apok Kampenhout: 016 61 72 62 | Formulaire de contact | Nos filiales

La maison noire dans les champs, où les rêves deviennent réalité

Où vit l’inventeur d’univers de parcs d’attractions? Ici, à Wielsbeke.
Au milieu des champs, dans cette maison noire recouverte de joint debout Anthra-zinc.

Anthra zinc

Vous êtes créateur d’idées, architecte d’intérieur, designer, concepteur… et vous avez dessiné votre propre maison.

Hakim Gharrafi: C’est un clin d’œil à notre activité, la carte de visite de Blackhouse Concept. C’est ici que nous vivons, et recevons nos clients. Nous sommes spécialisés dans le design d’intérieur d’exception.


Vous concevez aussi des attractions

Hakim Gharrafi : Je travaille pour des parcs d’attractions du monde entier. J’aborde le design comme fonction de divertissement. J’imagine des univers et les intrigues qui s’y déroulent. J’ai notamment contribué à la création de Dream Island, le plus grand parc d’attractions de Russie, qui ouvrira très bientôt ses portes à Moscou.

 

Dream Island… Vous transformez les rêves en réalité. Cette maison est-elle aussi un endroit de rêve ?

Hakim Gharrafi: Absolument. C’est un élément monolithique qui se fond dans la nature, à l’aube comme au crépuscule. La nuit, elle devient presque invisible, c’est une ombre noire. La grande baie vitrée située à l’arrière laisse entrer la nature. Nous vivons ici depuis un certain temps déjà, et nous sommes très heureux de l’histoire que nous raconte cette maison.

Anthra zinc

Imaginer un rêve est une chose, le réaliser en est une autre. Le couvreur, Joost de Verkinderen Dirk & Joost et son fils Gauthier ont placé les 800 mètres courants de joint debout Anthra-zinc.

Joost Verkinderen : J’aime les défis, et ce n’est manifestement un secret pour personne. En général, c’est dans le zinc que nous réalisons les travaux les plus complexes. Je veux livrer des projets qui présentent une certaine touche artistique. Le zinc, c’est de l’artisanat. Je suis fier de mon travail.


Pourtant, vous êtes répertorié comme installateur de plomberie et de sanitaires.

Joost Verkinderen : J’ai ajouté ces activités il y a 20 ans, mais avant cela, je travaillais presque exclusivement le zinc. De Bijloke, De Brug, la prison de Gand… Le zinc, c’est toujours mon truc. Surtout lorsqu’il s’agit d’un projet inhabituel, comme ici, à Wielsbeke. D’ailleurs, l’architecte s’est adressé à moi parce qu’il connaissait mon travail. Et puis, ce projet était un chef-d’œuvre rêvé pour mon fils Gauthier, qui veut me rejoindre dans l’entreprise.

Anthra zinc

En quoi cette maison noire constituait-elle un défi ?

Joost Verkinderen : C’est rare, tout un projet en zinc. Le client m’a expliqué ce qu’il voulait, c’est un bon point de départ. Mais j’ai exigé que mon menuisier soit le seul à pouvoir y travailler. L’ensemble des panneaux ont été rabotés sur un côté pour veiller à ce que toutes les planches soient de la même épaisseur. Sans cela, je ne me serais pas lancé. Toutes les fenêtres et autres ouvertures s’intègrent parfaitement dans le joint debout, toutes les bandes faisant 42 cm de large. Nous y sommes parvenus grâce à notre savoir-faire et à de bons accords. Sans oublier un travail acharné, bien sûr. En six semaines, Gauthier et moi avons placé le zinc. Soit 800 mètres courants. Ce furent six semaines de dur labeur.

APOK a installé les bandes sur le chantier.

Joost Verkinderen : À deux reprises, pour garantir une belle finition. D’abord pour les panneaux de revêtement, ensuite pour le toit.

Applaudissements pour APOK ?

Ils font bien leur travail, tout comme nous finalement. Ils proposent également des finitions, le tout à un bon prix. Que voulez-vous de plus ? Alors oui, on peut les applaudir.